•   Voici une version du célèbre tuto de la cuillère en bois, celui sensé vous apprendre à faire proprement un haut avec doublure ou parementure complète (encolure + emmanchures). Pour ma part, je crois bien que je n'avais jamais fait de haut doublé, ou alors à l'insu de mon plein gré en bidouillant. Et c'est seulement cette année que j'ai visuellement compris le truc, avant ça mes circuits neuronaux ne savaient produire qu'un "gnééééé ?" fatal en cours de route.
    Voici donc aujourd'hui the ultimate tuto from Beyrouth, aka la ville ou les écureuils ont dévasté toutes les cuillères en bois.
    Voici... la revanche du casse-noisette.

    Casse-noisette et parementures

    1- Cousez les parementures (ou la doublure) à leur place en faisant un point d'arrêt environ 4cm avant l'épaule. (là j'ai recoupé coupé les marges jusqu'au point d'arrêt pour pouvoir repasser proprement ce qui est déjà cousu mais vous pouvez le faire seulement à la fin)
    2- Retournez la bretelle la plus large (ici celle du dos) sur l'endroit.

    Casse-noisette et parementures

    3- Glissez la bretelle la plus fine dans celle qui a été retournée en faisant attention à ne pas la vriller (ne pas mettre l'emmanchure contre l'encolure)
    4- Épinglez les épaules endroit contre endroit : les deux couches de tissu externe dos et devant doivent se retrouver ensemble, et les deux couches de doublure également.

    Casse-noisette et parementures

    5- C'est là qu'apparaît l'avantage adaptatif du casse-noisette métallique : non seulement les fourmis ne l'attaquent pas, mais il vous permettra d'isoler vos 2 couches d'épaules en même temps ! Sa surface plate vous garantira une ouverture de la couture au fer jamais égalée. Et non, ça ne brûle pas les doigts.

    Casse-noisette et parementures

    6- Une fois les 2 coutures d'épaule ouvertes, il va falloir terminer la couture des emmanchures et de l'encolure. Pour cela, retournez encore un peu plus la bretelle sur elle même jusqu'à faire réapparaître quelques cm de la zone déjà cousue.
    7- Piquez dans la continuité des coutures arrêtées à l'étape 1-. Rognez les marges de couture.

    Casse-noisette et parementures

    8- Tirez sur la bretelle pour remettre la parementure/doublure envers contre envers avec le tissu extérieur. Repassez, et voilà une épaule irréprochable !


    2 commentaires
  •   J'aime bien m'aider d'une figurine pour dessiner les habits que j'ai envie de me faire, n'ayant jamais eu le talent ni vu l'intérêt de dessiner des silhouettes stylisées pour des vêtements que moi, j'allais porter (et pas une créature déhanchée dont les guibolles dépassent allègrement la longueur du buste).

      Il y a quelques années, j'avais donc essayé de me figurer mes proportions et de les fixer sur une figurine, qui a posteriori, a plutôt bien rempli sa fonction. Mais elle n'était pas assez précise, et lorsque Kevin m'a larguée cet été en voulant m'apprendre quelques tours d'illustrator, je suis restée sur le bord de la route avec sa petite figurine et une ampoule au dessus du crâne : j'allais me la dessiner à la main. D'abord seule face à un miroir, puis avec un pied à coulisse pour confirmer, j'ai reporté toutes les mensurations "de face" sur du papier à petits carreaux, et voici ce que j'ai obtenu :

    Silhouette de base

      Depuis, je teste toutes mes idées de patronnage dessus, et aussi les patrons des autres qui me font de l'œil : si je ne les achète pas forcément, cela me permet de me les approprier un peu.

    Silhouette de base
    Robe Summertime
    Robe Brigitte de RDC
    Jupe Anémone de Deer & Doe mélangée à une idée pompée sur la 4212 de chez Lekala

      Pour illustrer la différence avec les tailles standard d'Esmod, j'ai fait un gabarit dans leur taille 38 :

    Figurine de base

      De quoi déduire visuellement que je tourne plus autour de leur 40, avec des hanches plus épaisses !

      Et vous, vous préférez les pommes crues ou les pommes cuites ?


    3 commentaires
  •   Prend l'outil dans une main et ton courage, ton courageuh dans l'autre, disait la chanson. Voici donc les corrections apportées au patron de la base de corsage :
      - longueur épaule : +0,8cm
      - pince épaule dos : +0,4cm
      - hauteur bas d'emmanchure : +0,5cm (vers le haut)
      - 1/2 carrure devant : +0,5cm
      - longueur taille-encolure devant : +0,5cm
      - 1/2 encolure : -1cm
      - jonction des épaules milieu : décalée de 0,2cm vers l'avant
      - jonction des épaules côté : décalée de 0,7cm vers l'avant
      - tout cela aboutit à un embu de 2,1cm (après aplatissement de la tête de manche de qq mm) et un point d'accord décalé de 0,8cm sur le devant.

    Sur la route encore... Base de corsage, troisième, moteur !
    Nouvelle base avec tracé du déplacement de la ligne d'épaule

    Sur la route encore... Base de corsage, troisième, moteur !
    Base précédente superposée à la nouvelle
    (à gauche, la paire qui me prouve tous les jours qu'on peut sans problème utiliser les mêmes ciseaux pour le papier et pour le tissu. Vive la Finlande!)

    **********

       EDIT 02/05/14 : Et voici la toile de cette deuxième tentative d'élargissement corsage, d'abord sans les manches (marges d'1cm sur les emmanchures) :

    Sur la route encore... Base de corsage, troisième, moteur !

    Sur la route encore... Base de corsage, troisième, moteur !

    ...Puis en entier :

    Sur la route encore... Base de corsage, troisième, moteur !

    Sur la route encore... Base de corsage, troisième, moteur !
    L'emmanchure n'est finalement pas trop haute (je ne suis pas sciée), et son tracé est harmonieux

    Sur la route encore... Base de corsage, troisième, moteur !

      Une chose à laquelle je n'avais pas pensé d'abord en abaissant l'emmanchure de 2cm au lieu de 2,5cm pendant l'élargissement, est que cela allait se ressentir sur la largeur de ma manche lors de sa construction, car le tour d'emmanchure dont elle dépend a diminué ! Finalement, en comparant mes deux manches, leur largeur au niveau de la carrure devant est quasi-identique, mais l'aisance pour le bras en lui-même n'est plus que de 2,5cm au lieu de 4cm auparavant. L'amplitude de mes mouvements est limitée aux postures ci-dessus, mais cette fois je trouve que la tension est mieux répartie.

      J'en reste donc sur cette base concluante !


    7 commentaires
  •   Après un an d'utilisation de ma base de corsage, j'ai identifié quelques points récurrents qui ne tombaient pas encore tout à fait juste : les épaules un peu trop larges, la poitrine trop haute et au bonnet surestimé, les hanches pas tout à fait assez basses et larges.

      Je me suis remesurée scrupuleusement sans chercher d'abord à comparer avec les valeurs trouvées l'an dernier.

      Pour les TP/TT/TH (89/72/101), chez Esmod c'est comme si je faisais un 38,5 poitrine/40 taille/41,5 hanches.
    La poitrine est 1 cm plus bas que sur une taille 38 (pile la modification que j'avais faite sur l'aubépine, on s'y retrouve), et la taille plus haute de 4 cm. Sachant que j'ai placé ma taille à l'endroit où je suis le plus à l'aise pour porter une taille haute, car là où mon "tour de taille" se trouve être le plus étroit, c'est entre les 2 dernières côtes... On ne dira jamais assez le secours de grains de beauté opportunément placés pour repérer où on a finalement casé ce fichu tour de taille.
    Quant à l'écart taille-hanches, il dépasse de 8 cm l'écart standard prévu pour toutes les tailles.

    Base de corsage, deuxième !

    Quand je me vois si bien moulée, j'ai l'impression d'être un petit mannequin de couture.
    Et la fermeture éclair, c'est beaucoup mieux que les épingles.

      D'ailleurs une question : dans le regard omniscient du modéliste, où est sensée s'arrêter l'épaule ? Après observation et manipulation de mon anatomie j'ai décidé qu'il était bon de la faire se terminer avec l'extrémité de la clavicule, mais dans la vraie vie où les gens ne sont pas des bustes dépourvus de bras, qu'en est-il ? 

     

    Base de corsage, deuxième !

     

    Ô toi qui passe par là, si tu connais la réponse, je t'en prie, ne fait pas de rétention et délivre-moi du supplice du doute. Si dans une prochaine édition Esmod pouvait parler repères anatomiques - genre pour la carrure : à quelle distance de la naissance du bras ça se mesure t'y donc vraiment ? - ça devrait faire peu de mécontents.

    Base de corsage, deuxième !

    J'ai choisi 0,6cm pour la pince épaule dos, j'aurais pu prendre 1cm

    Base de corsage, deuxième !

    La base est ici testée sans élargissement.
    Seules les petites pinces dos et devant n'ont pas été cousues, ce qui laisse 6cm d'excès à la taille.

      En parlant de repères anatomiques, le point le plus délicat a été de fixer la hauteur de l'emmanchure sous l'aisselle. A cause de la taille haute le calcul esmod me donne une hauteur aberrante dans mon cas; je l'ai replacée 2.5cm plus bas de façon à avoir un tour d'emmanchure de 41cm.

    Base de corsage, deuxième !

    Ça a peut-être l'air un poil bas comme ça, mais plus de tissu formerait un repli quand le bras repose le long du corps, donc je pense que ça va.

    **********

    EDIT 26/04/14 : Après complément d'enquête de l'agent Speedyray, j'ai joué au chirurgien esthétique pour mesurer la longueur d'épaule en prenant cette fois le milieu de l'acromion comme repère :

    Base de corsage, deuxième !
    1er repère : extrémité de l'acromion
    2ème repère : extrémité de la clavicule
    3ème repère : tour de cou

      En prenant la mesure bien au milieu, j'ai alors une longueur d'épaule de 14cm (contre 12cm précédemment). Une longueur d'épaule standard chez Esmod fait 12cm pour du 38, 12,4cm pour du 40, etc., et en plus j'ai mesuré mon encolure bien large (39cm, juste au dessus de la bosse de la clavicule, contre 36cm pour une taille 38 chez Esmod). Et il ne me semble pas avoir les épaules beaucoup plus larges que le commun des mortels... Je vais faire un test avec les 12cm, et si le résultat me chagrine, j'élargirai sans scrupule !

    Base de corsage, deuxième !

      Le milieu de l'acromion est en tout cas un très bon repère pour la couture d'épaule. Je vais la décaler d'1,5cm sur le devant.
    J'ai indiqué avec les flèches vertes mes repères de mesure de carrure. Sont-ce les plis dont tu parlais, speedyray ?

    **********

    EDIT 28/04/14 : J'ai pris en compte ta remarque, Vanessa, et ai finalement fait une pince épaule d'1cm au lieu de 0,6cm, et même cette petite différence se voit, pour le meilleur ! J'ai également avancé la ligne d'épaule d'1,5cm sur le devant, mais je trouve que c'est trop en avant !

     

    Base de corsage, deuxième !

      Il y a normalement une marge de couture d'1cm sur la photo, mais pour garder une longueur d'épaule de 12 cm j'ai rogné un peu au sommet, ce qui fait que le tiraillement à la carrure sur les photos suivantes se voit encore plus :

    Base de corsage, deuxième !

    Base de corsage, deuxième !

      La tête de manche fait une toute petite bosse à l'avant, mais sinon la répartition de l'embu de 2cm est convenable.

    Base de corsage, deuxième !
    L'épaule vue du ciel

      Pour être honnête, à porter c'est horrible : bras le long du corps, pas de problème, dès que je bouge les bras je suis informée de l'emplacement exact de ma ligne de carrure. Bref, une camisole de force. Et là je me rends compte que l'élasticité du tissu utilisé pour mon premier corsage à col claudine a beaucoup contribué à sa portabilité.

      Je me dirige donc vers une troisième version de ma base, en prenant en compte les petites modifications à apporter aux épaules et à la carrure.


    10 commentaires